Protec industrial doors -Advanced special door engineering

Advanced special door engineering

Language | Taal | Langue | Sprache :

Réglementation & législation des portes coupe-feu

Réglementation & législation des portes coupe-feu

En matière de protection contre l’incendie, des exigences de plus en plus strictes sont imposées en ce qui concerne la résistance au feu, la certification, le guidage et la fermeture des portes coupe-feu. Au sein de la communauté européenne, on assiste à une harmonisation progressive des réglementations. De nouvelles normes encore plus rigoureuses ont déjà aussi été développées dans le domaine de la sécurité incendie. La norme européenne EN 1634-1 est actuellement en vigueur dans tous les États membres de l’Europe.

La norme européenne EN 1634-1

Dans cette norme, il est décrit avec précision de quelle manière une porte doit être testée et conformément à quelles conditions. Le test de feu en lui-même doit être exécuté exclusivement par un Organisme Notifié qui doit être inscrit en tant que membre auprès de l’EGOLF.
Le test de feu physique doit toujours avoir lieu avec une construction de porte complète telle que celle-ci est utilisée dans la pratique, donc pas uniquement sur un vantail de porte ou un autre détail. En outre, la porte doit toujours être testée sur conformément à la norme EN 1634-1.
Après le test de feu, un rapport de test est rédigé et à partir du test et du rapport, une classification de performance à laquelle satisfait la porte est établie, conformément à la norme EN 13502-1. Protec peut livrer les portes sectionnelles coupe-feu selon l’exigence de classification la plus élevée possible : la EI1.

Qu’est-ce que l’exigence EI ?

Cette exigence porte sur l’isolation thermique. Cela signifie que lors du test, la température moyenne ne doit pas dépasser 140 degrés et ne doit pas excéder 180 degrés sur 1 thermocouple. Pour nos portes sectionnelles coupe-feu, lors du test, la température moyenne a enregistré une hausse maximale de 87 degrés, mesuré sur le tablier du côté non chauffé de la porte. Lors du test, la température atteint plus de 1 000 degrés Celsius.
Dans de nombreux pays européens, cette exigence s’applique aussi aux espaces publics. Ceci en raison de la propagation de chaleur lors d’un incendie derrière la porte coupe-feu. Lors de la réduction du rayonnement de chaleur, les diverses voies d’air ne sont pas bloquées par la chaleur. C’est pourquoi il est important que les portes répondent à l’exigence EI, qui peut être subdivisée en EI1 et EI2.
EI1 : thermocouple sur 25 mm mesuré à partir du cadre pendant le test de feu
EI2 : thermocouple sur 100 mm mesuré à partir du cadre pendant le test de feu

Que peut-on attendre à court terme ?

– À court terme, les portes coupe-feu devront aussi avoir une déclaration CE.
– La résistance à la fumée devra aussi être prise en compte pendant un test de feu.
– Extrapolation.